War Heritage Institute

Actualités

Vous en saurez plus sur notre mission, nos organes de gestion et nos activités phares !

Rapport annuel 2019

Découvrez ici les rapports d’activité de notre institution depuis sa création.

Bonne lecture !

Continuer la lecture...

À partir de ce mardi 1er décembre 2020, deux des sites du War Heritage Institute seront à nouveau accessibles au public : le Musée royal de l’Armée (Bruxelles) et le Mémorial national du Fort de Breendonk (Willebroek).

Réservation obligatoire, par courriel ou téléphone (pendant les heures d'ouverture) :

  • Musée royal de l’Armée (ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 16h) :
  • Mémorial national du Fort de Breendonk (ouvert du lundi au dimanche, de 10h à 16h) :

Les mesures suivantes seront cepend...

Continuer la lecture...

« CS, Mil, TAG, Bon, Gn.,… » : Pour ceux qui ne maîtrisent pas le jargon militaire, ces lettres ne sont rien de plus que quelques abréviations incompréhensibles. Le Belgian War Dead Register vous propose une liste explicative.

Une version concise se trouve ici : www.wardeadregister.be/fr/abreviations-militaires

Continuer la lecture...

Dans la nuit du 17 au 18 novembre, Ilse Bogaerts (cheffe de service de la collection Uniformes et Iconographie), Hannes Vanwymelbeke et Elle Jacobs (service Mémoire) ont participé à une conférence internationale en ligne intitulée « Commémoration du 70e anniversaire de la Guerre de Corée : rôles et défis des musées de guerre et des mémoriaux ».

Le War Memorial of Korea, organisateur de la conférence, a donné la parole à différents musées qui ont chacun fait une présentation sur les leçons et les expériences qu’ils ont tirées et acquises lors de l’étude des conflits. L’accent fut mis sur le genre d’hist...

Continuer la lecture...

Il se faisait appeler FALO : Fernand Allard l’Olivier était le peintre officiel de l’Armée belge au début du 20e siècle. Un accrochage temporaire de ses œuvres aurait dû lui être consacré au Musée de l’Armée. Mais le COVID en a décidé autrement. Il n’empêche que, pour le personnel du Musée, la redécouverte de ses toiles, à l'occasion de la parution de l'ouvrage qui lui est consacré, est étonnante.

Continuer la lecture...

Paul Sobol, un des derniers témoins d’Auschwitz nous a quittés hier à l’âge de 93 ans.

Paul Sobol était l’un des tout derniers témoins belges de l’horreur du camp d’Auschwitz. Né en 1926, d’ascendance juive, il fut arrêté à Bruxelles le 13 juin 1944 avec toute sa famille et déporté par le XXVIème convoi du 31 juillet 1944 de Malines à Auschwitz. Sur place, il échappera de justesse à l’extermination immédiate dans les chambres à gaz. Sélectionné pour le travail, il endurera les terribles épreuves de la vie concentrationnaire et survivra à sa déportation. Il est libéré en janvier 1945 par l’arrivée des troupes s...

Continuer la lecture...

Le coronavirus n'empêche pas le WHI de travailler. Notre collègue Wannes Devos a en effet donné une conférence virtuelle pour des étudiants en master d'Histoire de la VUB. Sa contribution portait sur la présentation muséale de la Seconde Guerre mondiale (1944-2019) au Musée royal de l'Armée !

Continuer la lecture...

En cette période de coronavirus, tout le monde reste à l'intérieur autant que possible. La visite en plein air d'un cimetière communal est possible, surtout si vous respectez les règles de sécurité contre le coronavirus. De nombreuses tombes sont reconnaissables grâce à la plaquette commémorative Pro Patria.

Le 11 novembre 1918 prenait fin la Première Guerre mondiale. Le 11 novembre est le jour par excellence pour garder vivante la mémoire de tous les morts au combat belges de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi que la mémoire de Nos Héros Oubliés. Après la fin des hostilités en 1918 et en 1945,...

Continuer la lecture...

Tout comme dans le cimetière communal de Mons, des plaquettes commémoratives Pro Patria ornent les sépultures de guerre aux quatre coins du pays, et ce, grâce à l'implication des communes et des nombreux volontaires.

En savoir davantage sur les victimes militaires belges et nos héros oubliés ? Consultez www.wardeadregister.be !

En 2018, année du centenaire de la Première Guerre mondiale, le War Heritage Institute (WHI) a lancé « Nos Héros Oubliés 14-18 ». La mémoire des héros rapatriés vit là où ils ont passé leur vie. Ce projet a suscité un large ralliement parmi les communes. Résultat : 3. 700 plaquette...

Continuer la lecture...

Nos Héros Oubliés continuent à vivre dans notre mémoire grâce à l'implication de nombreux volontaires et des communes. Le cimetière communal de Slypskapelle est un des nombreux exemples (vidéo en néerlandais). En savoir davantage sur les victimes militaires belges ? Consultez www.wardeadregister.be

www.wardeadregister.be, la base de données en ligne du WHI, retrace la vie de plus de 60 000 soldats tombés lors de combats belges (Première et Seconde Guerre mondiale). Ce site web contient de nombreuses informations sur leur vie civile et militaire. Pour la plupart des victimes est également présente la carte...

Continuer la lecture...