War Heritage Institute

Hendrik Haesen, ou le dévouement désintéressé

Lorsque les Allemands attaquent notre pays en 1914, les troupes à et autour de Malines ne sont pas épargnées. Les soldats ont à peine le temps d’enterrer leurs camarades morts pour la patrie. De nombreuses victimes sont inhumées à la hâte dans des endroits qui ne sont pas prévus à cet effet et leurs tombes risquent dès lors de disparaître au fil du temps. Pour éviter cet oubli, la ville de Malines crée rapidement un service de réinhumation, placé sous la direction de l’enseignant Hendrik Haesen.

Avec son équipe, Hendrik part à la recherche de ces tombes perdues dans la campagne malinoise. Certains propriétaires terriens refusent toutefois de s’associer à la démarche et Hendrik n’hésite alors pas à faire appel à l’occupant allemand. Grâce aux efforts ciblés de Hendrik Haesen, pas moins de 892 militaires, toutes nationalités confondues, sont transférés de leur sépulture solitaire vers le cimetière communal de Malines. Hendrik décède le 28 mars 1918 des suites d’une maladie contractée lors de ses travaux. Il est enterré parmi les victimes à qui, quatre années durant, il a offert une sépulture décente.

Aujourd’hui, la tombe de Hendrik se trouve toujours à la pelouse d’honneur du cimetière de Malines.