War Heritage Institute

  • 2.%20SLIDER%20WEBSITE_FOIRE%20DU%20LIVRE_1500%20x%20374%20px_BENJAMIN_FR

Victor Grauwels, une tombe presque oubliée

Lorsque la guerre éclate, Victor se trouve dans un des forts autour d’Anvers, mais quand l’armée belge se retire derrière l’Yser, il passe à la 5e Division d’Armée, où il fait partie de l’artillerie de tranchée. Contrairement aux collègues de l’artillerie de campagne qui sont positionnés loin du front, les artilleurs de tranchée se battent à proximité des positions ennemies et courent donc un grand danger. Ils sont rapidement repérés par les Allemands. Le 29 juin 1915, Victor est victime du feu allemand. Il décède au poste de secours d’Alveringem, où il est enterré dans une tombe provisoire. Le 27 août 1922, le cercueil de Victor est transféré au cimetière communal de Turnhout.

La famille s’éteint au fil du temps et la tombe disparaît sous la végétation. En 2018, les bénévoles Rob Cornelissen et Marc Van Hout nettoient la pierre tombale: les visiteurs du cimetière peuvent à nouveau voir qu’un soldat mort pour la patrie repose à cet endroit.

Espérons que la sépulture sera maintenue et qu’elle demeure un témoignage permanent d’une guerre qui nous semble de plus en plus lointaine.